Première mondiale : un robot sur un astéroïde

Le petit Mascot franco-allemand est arrivé sur RYUGU

L’arrivée de MASCOT sur son astéroïde – vue d’artiste.

 

La sonde japonaise Hayabusa 2, partie en 2014 pour un périple de 3,2 milliards de km, arrivait à destination en juin dernier et se stabilisait à 20 kilomètres de l’astéroïde Ryugu situé à 300 millions de kilomètres de notre planète.

Mercredi 3 octobre à 1h57, la sonde se rapprochait à 51 mètres de l’astéroïde et larguait Mascot le petit robot franco-allemand. Après une chute d’une dizaine de minutes, Mascot devait se poser sur le sol de l’astéroïde et jouer le rôle d’éclaireur pour la suite de la mission de Hayabusa 2.

Mascot va transmettre des données précieuses sur la nature du sol à Hayabusa 2 pour l’aider dans sa principale tâche : jeter violemment sur Ryugu un projectile pour provoquer un choc en surface et collecter les poussières ainsi soulevées. Ces échantillons seront ensuite rapportés sur Terre fin 2020.

L’analyse de ces poussières devrait permettre de savoir quelles matières organiques et aqueuses étaient originellement présentes dans le système solaire et donc de mieux comprendre la formation du système solaire et l’apparition de la vie sur Terre, explique l’agence spatiale japonaise  Jaxa.